12 05 2010

J’ai un véritable intérêt pour les images en mouvement, le montage vidéo et le compositing. C’est ce qui m’a amené à vouloir devenir un professionnel du domaine. Mon sérieux et mon perfectionnisme font en effet de moi le candidat tout désigné pour ce métier.

Mon parcours

J’ai commencé à m’intéresser à la réalisation cinématographique et au montage vidéo en 2005, lorsque je suis entré dans un groupe de cinéma/réalisation indépendant. Entre 2005 et 2008, j’ai fait du montage pour deux longs métrages et une vingtaine de courts métrages. J’ai ensuite terminé en 2008 un DEC en Arts et Lettres, profil Communication, au Cégep de Sherbrooke. Dans ce programme, il y avait des cours de cinéma, réalisation et montage, qui m’ont permis d’acquérir des connaissances dans ce domaine. Par la suite, j’ai posé ma candidature à Jeunes Volontaires d’Emploi Québec pour accomplir un projet de réalisation. J’ai été sélectionné par ceux-ci pour mener à bien mon projet que j’avais moi-même conçu et pour lequel une subvention m’a été versée. Le but du projet était de faire 9 courts métrages en 9 mois, à raison d’un film par mois. C’est grâce à ce programme, débuté en janvier 2009, que je me suis découvert un intérêt pour le compositing. À la fin de ce projet, je me suis inscrit au cours de compositing numérique au Centre NAD, où j’ai pu développer cette passion.

Le cours du Centre NAD m’a appris à maîtriser le logiciel Nuke et le tracker 3d de Nuke. J’ai aussi appris la base de PFTrack et Fusion. Par-dessus les logiciels, le cours m’a donné une connaissance en compositing qui me permet d’observer et de comprendre les différents phénomènes qui peuvent se produire dans une composition. Avant le cours du NAD, j’avais appris par moi-même les logiciels Photoshop, Premiere, After Effects et Dreamweaver.

 

Remerciements

Jérémy Lambolez et Robert Quinn pour le robot 3d,

Michaël Desnoyelles pour le trou noir 3d,

Patrick Hébert pour la coréalisation,

Tous les professeurs et les étudiants de compositing pour leurs conseils.

Publicités